Un jour peut-être, un homme regar­dera l’ho­ri­zon – il importe peu que ce soit de cette pla­nète ou d’une autre – et se dira : « Voilà, c’est fini. » Son regard sera le der­nier.

Peut-être pensera-t-il aux sym­pho­nies et aux fresques, peut-être à une ritour­nelle et au par­fum d’une frian­dise. Peut-être pensera-t-il à ses com­bats ou à la chair aimée. Peut-être ne sera-il que dans le pré­sent, à regar­der l’ho­ri­zon comme je le fais, sans regret ni espé­rance.

Andalousie