Après une nuit trop courte, je change 14 carac­tères dans les 12.766 qui m’offrent quelques semaines de sur­vie finan­cière. Je m’habille avant de par­tir vers Gas­town, vers la base d’hydravions. Je la laisse dor­mir, comme semble le faire tout Van­cou­ver. Sur un pon­ton du front de mer veille un hibou. Je crois d’abord à une sta­tue mais sa tête se tourne vers moi. Je résiste à l’envie d’imprimer cette ren­contre dans une autre mémoire que celle, fra­gile et fugace qui guide encore mes pas. Je repense à ces 14 carac­tères, relègue le reste. Je sens une pointe d’iode dans le vent qui assèche mes yeux.