Gérer le dépar­te­ment IT du Bel­gian Centre for Music Docu­men­ta­tion (CeBe­DeM) était un job à temps par­tiel qui s’est consi­dé­ra­ble­ment élargi lorsque l’on m’en a confié la direc­tion. Le CeBe­DeM était une ins­ti­tu­tion sans but lucra­tif fon­dée en 1951 et pla­cée sous les aus­pices du Gou­ver­ne­ment fédé­ral. Son objet était de pro­mou­voir l’expansion de la musique belge contem­po­raine par le biais d’une biblio­thèque riche de 16.000 oeuvres et d’une mai­son d’édition comp­tant 2.000 titres à son cata­logue. Après plus de 60 ans au ser­vice de la musique, et alors que ses acti­vi­tés ren­con­traient un suc­cès crois­sant, le CeBe­DeM et son per­son­nel furent sacri­fiés fin 2014 par la 6ème réforme de l’État menée par le Gou­ver­ne­ment di Rupo.

CeBeDeM