Sélectionner une page

Création mondiale des Chants de Casanova, large fresque sous forme de cantate pour contralto, choeur mixte et orchestre co-écrite en 2009 avec le compositeur Michel Lysight.

Vaste fresque en un Prélude et sept Chants, l’œuvre fait la part belle à l’expression et au lyrisme, mais également à l’écriture minimaliste caractéristique du compositeur. Les chœurs sont tantôt traités en homorythmie, scandant tous le même texte sur un rythme plus ou moins identique, tantôt en écriture plus complexe mêlant mélodies et textes différents, ou encore intégrés dans l’orchestre de manière plus instrumentale. Le soliste, contreténor ou baryton, incarne Casanova dans deux grands airs où les instruments dialoguent avec lui, apportant un commentaire musical au texte chanté. L’orchestration, élément fondamental de la pièce, a été particulièrement élaborée afin d’offrir un changement permanent d’images et de couleurs sonores. Enfin, le final voit le retour de nombreux éléments des différentes parties, les superposant dans une écriture contrapuntique virtuose.

Le nom de Casanova alimente depuis deux siècles d’épais fantasmes qui en masquent le vrai visage. Homme des Lumières, de culture et d’intelligence, amoureux sincère et avide de liberté, Casanova s’offre à la vie, à l’amour et au monde sans exiger autre contrepartie qu’un plaisir voluptueux et partagé. Il enseigne par le seul exemple de sa conduite un art de vivre qu’il conçoit comme condition nécessaire (peut-être suffisante?) au bonheur. Les Chants de Casanova sont nés d’une image précise. Jeté par un pouvoir arbitraire dans les Plombs de Venise, Casanova se plonge dans La Divine Comédie de Dante et rêve le destin qu’il vivra ensuite. Il survit à cette épreuve en donnant à sa liberté confisquée le visage d’une Europe dont il sera le plus avide voyageur.

La création mondiale aura lieu le 29 janvier 2010 à Bruxelles par Les Choeurs de l’Union Européenne, Les Choeurs et l’Orchestre du Conservatoire royal de Bruxelles et Le Cercle Choral Européen.