Les déci­sions que l’on prend n’ont de sens que si elles ont un prix, et le prix des départs est celui des sou­ve­nirs. Accep­ter le moment tel qu’il est, sans l’in­ter­pré­ter, sans l’at­té­nuer ni le magni­fier. L’ou­bli est un sou­ve­rain capri­cieux et cha­ri­table.

Chaque déci­sion est un départ, chaque oubli une allé­gresse.

Nil