Le mou­ve­ment est notre seul pou­voir.

Nous pou­vons prendre telle direc­tion qui nous rap­proche de choses et de gens et nous éloigne d’autres. Ce fai­sant, nous nous sen­ti­rons plus ou moins bien que dans notre posi­tion d’avant. Cette sen­sa­tion, et notre mémoire et nos rai­son­ne­ments nous pous­se­ront à ren­for­cer ou à inflé­chir notre tra­jec­toire. Bien sûr, autour de nous, les choses et les gens changent aussi, par­fois mus par une dyna­mique sem­blable à la nôtre. Et en nous évo­luent notre per­cep­tion et nos attentes. Ces chan­ge­ments conti­nus, aux­quels nous par­ti­ci­pons, forment un sys­tème com­plexe et dyna­mique à la manière de ces mil­liards de gout­te­lettes de conden­sa­tion que nous voyons comme un nuage dont on se sait, l’instant d’après retrou­ver l’image.

Le mou­ve­ment est notre seul et insi­gni­fiant pou­voir.

Japan