Projets

ayant orienté ma vie depuis plus de trente ans.

Inclu•tech

inclu•tech est un fan­tas­tique nou­veau pro­jet (octobre 2016) visant au déve­lop­pe­ment de solu­tions tech­no­lo­giques inno­vantes pour per­sonnes ayant des besoins spé­ci­fiques, afin d’augmenter leur accès à l’information et, donc, leur auto­no­mie. De très nom­breuses bar­rières existent aujourd’hui qui affectent leur édu­ca­tion, leur vie sociale et pro­fes­sion­nelle et leurs loi­sirs. Et les solu­tions actuelles sont soit net­te­ment insuf­fi­santes.

Tlön

Tlön est la nou­velle ins­tance, pla­cée sous l’égide de Bruxelles‐Émergences, d’un assez ancien pro­jet jouant avec les iden­ti­tés numé­riques, la réso­lu­tion de pro­blèmes et les datas­ciences.

Tlon

New Consonant Music

Le label musi­cal New Conso­nant Music est sans aucun doute le plus impor­tant de mes pro­jets en termes d’investissement. Une mai­son d’édition s’est déve­lop­pée autour de ce label dès 1989, qui a publié à ce jour plus de 350 titres de 60 com­po­si­teurs issus d’une dou­zaine de pays : Bel­gique, France, Ita­lie, Bré­sil, Pologne, Rus­sie, Ukraine...

New Consonant Music

CeBeDeM

Gérer le dépar­te­ment IT du Bel­gian Centre for Music Docu­men­ta­tion (CeBe­DeM) était un job à temps par­tiel qui s’est consi­dé­ra­ble­ment élargi lorsque l’on m’en a confié la direc­tion. Le CeBe­DeM était une ins­ti­tu­tion sans but lucra­tif fon­dée en 1951 et pla­cée sous les aus­pices du Gou­ver­ne­ment fédé­ral. Son objet était de pro­mou­voir l’expansion de la musique belge contem­po­raine par le biais d’une biblio­thèque riche de 16.000 oeuvres et d’une mai­son d’édition comp­tant 2.000 titres à son cata­logue. Après plus de 60 ans au ser­vice de la musique, et alors que ses acti­vi­tés ren­con­traient un suc­cès crois­sant, le CeBe­DeM et son per­son­nel furent sacri­fiés fin 2014 par la 6ème réforme de l’État menée par le Gou­ver­ne­ment di Rupo.

CeBeDeM

Asterion

Aste­rion est un blog que je gère avec quelques amis. Aste­rion est le nom du Mino­taure, injus­te­ment pri­son­nier du Laby­rinthe. Le nom a été choisi en méta­phore de la condi­tion humaine post­mo­derne : par­fois nous nous sen­tons per­dus dans un enche­vê­tre­ment de règles et de tech­no­lo­gies... mais un dédale cesse d’être une pri­son à par­tir du moment où nous en avons les plans.

Cer­tains articles que j’y ai publiés sont dis­po­nibles sur ce site. Les autres ont reçu la clé­mence de l’oubli.

Asterion

KEMC

Le Kauf­mann Euro­pean Music Com­pe­ti­tion fut fondé par la famille Kauf­mann, issue d’une lignée pres­ti­gieuse de fac­teurs de pia­nos. Ce concours pour jeunes pia­nistes se dis­tingue net­te­ment des autres en asso­ciant inti­me­ment les lau­réats à leurs pro­fes­seurs, met­tant ainsi l’accent sur la trans­mis­sion.

KEMC

Gotim

GOTIM est l’acronyme de « Groupe Opé­ra­teur en Tech­no­lo­gies de l’Information et Mana­ge­ment de l’environnement », ce qui est pas­sa­ble­ment impres­sion­nant. Durant des années, j’ai été res­pon­sable de la Recherche et Déve­lop­pe­ment jusqu’à ce que mes fonc­tions de direc­teur au CeBe­DeM m’obligent à dimi­nuer mon inves­tis­se­ment. Ce groupe est diri­gée par un très bon ami à moi. En fait, c’est sa société. Il en est le capi­taine.

Gotim

Art Exists

Art Exists ! est une asso­cia­tion sans but lucra­tif dont je fus fon­da­teur et suis resté admi­nis­tra­teur. Durant une ving­taine d’années, nous avons sou­tenu et/ou orga­nisé plus de 70 concerts et 5 fes­ti­vals de musique clas­sique contem­po­raine à Bruxelles. Nous Sou­cieux de foca­li­ser nos éner­gies sur d’autres pro­jets, nous avons liquidé volon­tai­re­ment cette asso­cia­tion en 2018.

Art Exists

Fibonacci

Fibo­nacci était une struc­ture à deux faces. D’abord, c’était un ser­vice de gra­vure qui pour­sui­vait les acti­vi­tés de l’atelier de copistes que la pia­niste Mireille Gleizes et moi avions lancé à Temse en 1995. Bien sûr, l’évolution des tech­no­lo­gies ren­dit la gra­vure infor­ma­tique de par­ti­tions musi­cales à la fois plus simple et moins chère, en manière telle que les com­po­si­teurs n’éprouvèrent plus le besoin de pas­ser par un ser­vice externe pour gra­ver leurs propres par­ti­tions. Le second dépar­te­ment de Fibo­nacci prit ainsi la main avec le lan­ce­ment d’une édi­tion prin­ci­pa­le­ment cen­trée sur des ouvrages musi­caux péda­go­gique, à laquelle vint s’adjoindre une acti­vité de pro­duc­tion de disques autour d’un label fan­tas­tique : Kali­disc. Le cata­logue Fibo­nacci est désor­mais inclus dans le cata­logue New Conso­nant Music.

Fibonacci

 

Mensa Be

Mensa est une orga­ni­sa­tion inter­na­tio­nale dont l’objectif (sans doute uto­pique) est de pro­mou­voir la paix et faire béné­fi­cier l’humanité des bien­faits de l’intelligence en réunis­sant les per­sonnes ayant une intel­li­gence au‐delà de la moyenne. Ses membres sont issus de toute classe, de toute croyance, de toute ori­gine eth­nique. Je suis l’un des fon­da­teurs de la branche belge et en fus vice‐président durant 4 ans, à par­tir de 2001. Je fus nommé membre du Haut Conseil en 2007 et en devint Secré­taire Géné­ral. J’ai démis­sionné depuis de toutes mes fonc­tions et ne suis plus membre de l’association. Ne croyez pas qu’il s’agisse d’une asso­cia­tion arro­gante com­po­sée uni­que­ment de gens pré­ten­tieux et nom­bri­listes. Beau­coup ne le sont pas et j’y ai encore d’excellents amis.

Mensa

ACME

ACME est l’acronyme de « Ate­lier Créa­tif de Musique Elec­troa­cous­tique ». J’en fus admi­nis­tra­teur et membre du comité de rédac­tion durant plus de dix ans. Sur un plan opé­ra­tion­nel, cela m’a mené à écrire des cen­taines de textes, à réa­li­ser des repor­tages, des bancs d’essai, des cri­tiques mais aussi à me frot­ter à la pho­to­gra­phie argen­tique, au déve­lop­pe­ment de bases de don­nées et aux métiers de l’impression. Actuel­le­ment, je rédige de temps à autres des articles sur les édi­teurs de par­ti­tions musi­cales ou sur les rela­tions ten­dues entre la musique et les nou­velles tech­no­lo­gies.

acme